Démocratie culturelle et Coopérative

La période est au discours et à l’annonce d’orientations publiques en cette année électorale dense.

A Azelar, nous défendons la valeur sociétale des activités artistiques et culturelles. Nous croyons peu à un monde où nous pourrions faire société en invisibilisant la place des arts et de la culture dans cet enjeu de taille.

Nous avions donc envie de revenir sur les mots de Luc Carton, qui est intervenu sur le Forum Entreprendre dans la Culture de Lyon à l’automne dernier.

Il y a parlé de la nécessité de changer de régime pour affronter les crises actuelles et d’inventer une démocratie culturelle, qui porterait la responsabilité de l’exercice généralisé des droits culturels pour les citoyen.ne.s.

 

Un discours qui trouve résonance à la coopérative !

Rôle de la culture, citation Luc Carton

« Mobiliser l’attention des citoyens sur le sens de ce qu’ils vivent, c’est ça le travail de la culture. »

 

Source (et prise de parole complète de Luc Carton) :

podcast Et si on changeait d’ère – Onde Porteuse – Forum Entreprendre dans la Culture Lyon – 2021 (à partir de 12:05)

Deux choses nous animent particulièrement à Azelar :

  •  encourager une pluralité d’expressions sur un territoire en développant la professionnalisation de ses acteurs artistiques et culturels,
  •  construire une entreprise partagée sur un modèle démocratique, en impliquant chacun.e dans le fonctionnement de la coopérative.

Par ces deux grandes intentions, nous aspirons à notre échelle à la construction d’un réseau de solidarités et à la naissance de projets collectifs sous diverses formes.

Nous nous efforçons de construire à plusieurs, par le geste artistique et par la mise au travail de considérations culturelles.

Démocratie, citation Paul Ricoeur
« Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêts et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage. »

 

L’Idéologie et l’utopie, 1997

Nous nous rejoignons avec M. Luc Carton sur la responsabilité des arts et de la culture dans l’enjeu démocratique de notre siècle.

Pour que chacun.e puisse contribuer à orienter un avenir commun, à faire véritablement démocratie, il est nécessaire d’apprendre préalablement à construire son identité, à exprimer son humanité, à le partager pour investir des espaces collectifs et les teinter d’individualités sensibles.

 

Ce travail d’expression et de transmission de sensibilités ne peut se faire sans les artistes et professionnels du secteur culturel, qui détiennent de véritables expertises à ces endroits.

 

Une belle ligne directrice qui donne du sens à nos activités d’accompagnement, d’outillage et de professionnalisation !